Exercice de résistance unilatéral versus bilatéral dans la rééducation postopératoire après une reconstruction du LCA avec greffe osseuse du tendon rotulien

Dec 16 / Hicham Messadia
Les blessures du ligament croisé antérieur (LCA) font l'objet d'études depuis le neuvième siècle. Les coûts directs estimés pour les procédures chirurgicales et de réadaptation atteignent 3 milliards de dollars par an. La blessure du LCA est une blessure grave qui peut entraîner une série de séquelles physiques, psychologiques et économiques pour le patient. Dans le sport, la blessure du LCA peut signifier une diminution prématurée des performances, voire la fin d'une carrière.

Peu d'études ont évalué la progression de l'exercice de résistance dans la période postopératoire de la reconstruction du LCA. En général, la littérature s'est limitée à comprendre le moment idéal pour introduire l'exercice de résistance, à mesurer les charges générées pendant les mouvements, à comparer les exercices de la chaîne cinétique ouverte et fermée et à analyser la progression de l'entraînement neuro-musculaire. Des études antérieures ont démontré les résultats cliniques de la récupération à court et moyen terme de patients ayant subi une reconstruction du LCA avec une greffe os-tendon patellaire-os (BPTB) controlatérale et ayant été rééduqués dans les mêmes conditions que celles décrites par Shelbourne et Klotz. Les patients étaient satisfaits de leur fonction, mais l'évaluation isocinétique à plusieurs moments a montré la présence de différences significatives dans la performance musculaire entre chaque membre inférieur, dont le membre sain s'est révélé plus déficient. La symétrie de la force musculaire est considérée comme un critère essentiel pour un retour au sport en toute sécurité. 
Avis du pôle scientifique de Kinesport
Pastille verte
Cet essai clinique randomisé en simple aveugle est un article à faible risque de biais, tous les critères méthodologiques majeurs sont respectés permettant de limiter et contrôler au mieux les biais dans leur étude.
Cependant, on dispose de peu de preuves concernant les interventions les plus efficaces pour atteindre la symétrie. À notre connaissance, aucun essai contrôlé randomisé n'a identifié la meilleure stratégie de progression des exercices de résistance pour obtenir la symétrie des membres (amplitude articulaire (ROM), stabilité articulaire, force musculaire et fonctionnalité) chez les patients ayant subi une reconstruction du LCA avec greffe BPTB controlatérale. La réponse à cette question contribuera à l'établissement d'une meilleure approche pour ces patients, réduisant la durée du traitement et minimisant le déséquilibre musculaire lorsqu'ils reprennent leurs activités. Trouver un moyen efficace d'obtenir la symétrie n'est pas seulement pertinent mais une nécessité pour les professionnels et les patients. L'objectif de la présente étude est d'évaluer l'efficacité des exercices de résistance isotonique unilatéraux par rapport aux exercices bilatéraux pour obtenir le plus haut niveau de symétrie dans les variables fonctionnelles et de force musculaire entre le membre donneur et le membre reconstruit du LCA à partir du quatrième mois de réhabilitation chez les patients ayant reçu une greffe. Notre hypothèse était que l'utilisation d'un exercice de résistance isotonique unilatéral du membre donneur serait plus efficace que la forme bilatérale pour obtenir le plus haut niveau de symétrie de force fonctionnelle et musculaire entre le membre donneur et le membre reconstruit.

Méthodes

Cette étude est contrôlée randomisée, prospective et en simple aveugle. Tous les participants étaient volontaires et ont signé un formulaire de consentement éclairé. Les patients ont été recrutés à l'hôpital orthopédique et de médecine spécialisée/centre d'excellence médicale de la FIFA entre 2018 et 2019.
Critères d’inclusions :
  • Hommes et femmes ayant subi une chirurgie de reconstruction du LCA avec greffon BPTB
  • Patients ayant pratiqué une activité physique régulière (au moins 3 fois par semaine), ayant subi une lésion du LCA et qui avaient reçu le même traitement basé sur le modèle de symétrie du genou décrit par Biggs et al.
Critères d’exclusions :
  • Patients de moins de 18 ans et plus de 55 ans
  • Athlètes professionnels
  • Patients ayant subi une reprise chirurgicale
  • Patients ayant des antécédents de blessures et/ou chirurgie des membres inférieurs
  • Patients ayant développé une arthrofibrose dans la période post-opératoire précoce
  • Patients souffrant de maladies cardiaques
  • Femmes enceintes et mères allaitantes

 Procédure chirurgicale

L’ensemble des sujets de l’étude ont été pris en charge par la même équipe médicale et ont subi la même technique chirurgicale à savoir : une reconstruction du LCA à l’aide d’un greffon os-tendon patellaire-os (BPTB).

 Randomisation

Cet essai clinique est randomisé à deux groupes parallèles avec une allocation d'intervention 1:1. La randomisation des patients a été effectuée par un chercheur en statistique à l'aide du logiciel Random Allocation Software. Les groupes d'allocation ont été placés dans 100 enveloppes opaques, non- translucides et numérotées qui ont été ouvertes au moment où les patients sont arrivés pour le début de l'intervention.

 Groupe d'intervention

Les deux groupes ont suivi un programme de 8 semaines à raison de 2 fois par semaine avec un intervalle minimum de 48 heures entres les séances. Le groupe d’intervention réalisait des exercices unilatéraux du membre donneur et le groupe témoin réalisait des exercices bilatéraux simultanés. Les séances sont toutes précédées d’une période d’échauffement de 5 minutes sur vélo à 60 % de la fréquence cardiaque de réserve estimée à l’aide de l’équation Fc max = ((220 – Âge)-Fc repos)x0,6)+Fc repos. Chaque exercice se réalisait en 3 séries d