THÉRAPIE MANUELLE STRUCTURELLE

Perfectionnement dans l'art manipulatif structurel
PRÉSENTATION
LES POINTS FORTS

PRÉSENTATION

L'approche thérapeutique de cette formation repose sur la libération d'un segment fixé plutôt que celle de repositionnement ce qui d'un point de vue physiologique est très différent. En effet, le raisonnement positionnel ostéopathique (un segment s'est déplacé) répond entre autre aux thrusts forcés au-delà des amplitudes permises, de façon à brusquer l'articulation pour la « repositionner ». Son enseignement est réservé aux ostéopathes et chiropracteurs, et en dehors de ce cadre, il s'expose à une pratique illégale de l'ostéopathie.Le raisonnement et l'acte de normalisation d'une structure au préalable fixée ou devenu hypo-mobile par perte des qualités dynamiques du tissus conjonctif est approprié quant à lui aux masseurs-kinésithérapeutes DE.
C'est ce que nous allons proposer dans notre formation : une dynamisation du système conjonctif par voie réflexe orthosympathique dans le but de restaurer la mobilité articulaire.Les gestes thérapeutiques que nous proposons reposent sur un travail de positionnement du praticien et d'une gestuelle précise et efficace respectant les lois biomécaniques et celles de stimulations neurophysiologiques. 
Les techniques enseignées sont directes avec des contre-appuis courts, sans pré-tension, et ne dépassent pas les barrières tissulaires (techniques non agressives), limitant tout risque « manipulatif ».

LES POINTS FORTS 

Formateur avec grande expérience
Gestuelle manipulative et geste thérapeutique
Connaissance du tissu conjonctif
Vidéos de révisions
Sécurité 

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

À l'issue de la formation, les participants seront en mesure de parfaire leurs connaissances en thérapie manuelle structurelle, d'optimiser leurs normalisations et résultats, d'allier précision, rigueur et sécurité et d'améliorer la qualité des gestes.

DÉROULEMENT

Ce parcours de formation se déroule en 8 journées de formation (60h) en cours collectifs (théorie et pratique) repartie en 3 séminaires, tous les 2 mois.

ORGANISATION

Les ateliers pratiques et un axe théorique sont organisés pendant le stage pratique. 

INTERVENANTS

Arnaud TIXIER
Simon PRIEUR
SImon HATTON
Ostéopathe DO,
Kinésithérapeute du sport,
Enseignant en thérapie manuelle du sport

PRÉ-REQUIS ET EFFECTIFS

Être Kinésithérapeute DE ou équivalent.

Le nombre de stagiaires (métropole) est de minimum 16 et maximum 20.

ÉVALUATIONS

Des fiches d’observation/évaluation sont tenues pour déterminer l'acquis des connaissances et gestes en conformité avec l’objectif initial de la formation. En fin de formation une attestation finale est distribuée.
PROCHAINES SESSIONS TOULOUSE ET PARIS 2022 
TOULOUSE
PARIS
  • Stage 1 du 17 au 19 Mars, 
  • Stage 2 du 19 au 20 Mai, 
  • Stage 3 du 21 au 23 Juillet
  • Stage 1 du 6 au 8 Avril, 
  • Stage 2 du 15 au 16 Juin, 
  • Stage 3 du 8 au 10 septembre

THÉRAPIE MANUELLE STRUCTURELLE

La formation structurelle vous permettra d'intégrer l'art manipulatif à votre palette thérapeutique dans le respect du décret d'actes. 

MÉTHODES ET MOYENS PÉDAGOGIQUES

  • Exposé oral participatif 
  • Echanges avec les participants et discussions de groupe
  • Méthode démonstrative et mise en situation pratique

MOYENS ET SUPPORTS

  • Diaporamas 
  • Matériels de kinésithérapie.
  • Supports papiers et dématérialisés.
  • Vidéos complémentaires.

 À L'ISSUE DE LA FORMATION

  • Evaluation de la formation par les stagiaires
  • La formation est sanctionnée par la remise d’une attestation de fin de formation et d’une certification online.

PRISES EN CHARGE

Contactez-nous pour prendre connaissance des différentes prises en charge de nos formations
FIF-PL
susceptible d'être pris en charge
IMPÔTS
Formation déductible
OPCA 
Confirmé
pour salariés
DPC

35972200005

PROGRAMME DE FORMATION

JOUR 1 

Matin

Introduction
Définition de la structure
Le tissu conjonctif
Lois de normalisation conjonctive : principe de base
Principes de la technique réflexe
Rappel sur le système neurovégétatif
Rappel sur le fondamental thérapeutique
Anamnèse
Clinique et diagnostique d'exclusion

TECHNIQUES SUR LE PIEDSLE TALUS, ET SOUS TALIENNE
  • Technique « reine » de la cheville. 
  • Aspect reflexe aux pisiformes, mécanique avec contact bi-indexiel. 
  • Nous verrons les différentes « lésions » du couple talo-calcanéen et le rapport étroit avec le ligament talo-calcanéén.
  • Aspect proprioceptif +++ et influence sur la chaine montante, thérapeutiques et rapport 

CHEVILLE/BASSINLE COUPLE NAVICULAIRE/CUBOÏDE
  • Le naviculaire 
  • Transmission de la propulsion

LE SACRUM
  • Élément incontournable dans l'abord de la chaine montante 
  • Sacrum en direct et indirect, influence sur la sphère viscérale et aspect neuro végétatif.
  • Considérer le sacrum comme un élément conjonctif et non plus comme un « os » tournant sur des axes.

ILIUM
  • Ilium adaptatif aspect dans la chaine descendante et rapport avec le pied.
  • Pubalgie, coxalgie, entorses récidivantes, propioception.
  • Ilium traumatique.
  • Anatomie, classification, épidémiologie, physiopathologie
  • La place de la chirurgie dans le traitement des pubalgies : Forme pariétale et forme adducteur
Après-midi
  • Etiologie et Facteurs de risques
  • Nécessité et importance du Quick SKan Pubalgie 
  • Quick SKan Pubalgie : adducteurs/symphyse/hernie/hanche/palpation/tests des gaineurs/biomécaniques.Analyse biomécanique.
  • Démonstration du Quick SKan Pubalgie : placements, mise en tension des structures par le test, lien avec la structure atteinte.
  • Mise en pratique du Quick Scan Pubalgie par les stagiaires

JOUR 2

LE RACHIS LOMBAIRES

PRATIQUE D12/L1

  • Rapport avec le diaphragme et la sphère viscérale
  • Différents aspects dans l'abord des techniques en fonction de la clinique et des buts recherchés
  • Techniques en DOG, directe en lumbarol ou indirecte


L5

  • Relation directe avec le sacrum, principe de correction directe et indirecte, ouverture des trous de conjugaison et intérêt dans l'hernie discale.

LOMBAIRES INDEXIELLES
LOMBAIRES AU PISIFORME
LOMBAIRES GLOGALES

GENOU HANCHE
LE GENOU, GLISSEMENTS ET BAILLEMENTS
  • Les micros mouvements au service des macros mouvements.
  • Interprétations biomécaniques et conséquences sur l'application gestuelle.
  • Ménisques et grippage de la fémoro-tibiale

LA HANCHE
  • Relation vasculaire avec le petit bassin, et fragilité de cette vascularisation. 
  • Techniques à visées réflexes à but vasculaires. 
  • Lien avec le BASSIN ET PUBIS et diagnostique différentiel de la « pubalgie»

JOUR 3 

LES DORSALES

  • Dorsales en compression de poitrine.
  • Variables dorsales hautes.
  • Variables dorsales basse.
  • Dorsales en position assises.
  • Dorsales au pisiforme.

CHARNIERE CERVICO DORSALE -
C7/D1/ K1
TECHNIQUES À L'ÉPINEUSE ET À LA TRANSVERSE. 
RAPPORTS AVEC LE MEMBRE SUPÉRIEUR ET PREMIÈRE COTE.
LES COTES
COTES AU VOLANT
COTES EN EXPIRATION
COTES EN INSPIRATION
COTES EN DECOAPTATION

JOUR 4

AJUSTEMENTS GESTUELS SUR TABLEAUX CLINIQUEPRATIQUES
MEMBRE INFERIEUR
SACRUM ILIUMLOMBAIRES
DORSALES

  • Généralités
  • Epidémiologie
  • Facteurs de Risque
  • Certification

JOUR 5

Nous reviendrons tout particulièrement sur les zones « clés », avec un abord lié à l'explication thérapeutique et l'analyse de la symptomatologie

L'EPAULE et son rapport direct avec la clavicule et première cote
  • Sterno-claviculaire
  • Acromio-claviculaire


LA GLENO HUMERALE

  • Dysfonction antérieure
  • Dysfonction supérieure
  • Dysfonction inferieure.


LE COUDE

  • Latéralités abduction/adduction
  • Tête radiale antérieure et postérieure
  • Prono-supination


LE POIGNET

  • Colonne du pouce
  • Inclinaison radiale et cubitale
  • Flexion et extension
  • Luxation du semi lunaire

JOUR 6

PATHOLOGIES AIGUES PERIPHERIQUES 
BIOMECANIQUE 
ENTORSE DE CHEVILLE/ ENTORSE DU GENOU 
  • Rapport fibula cheville genou 
  • Fibula haute/basse 
  • Fibula antérieure/postérieure 
  • Révisions cheville /pieds 
  • Importance du talus 

  • MENISQUES ET BIOMECANIQUE DU GENOU Ménisque corne antérieure, 
  • Ménisque corne postérieure, 
  • Tests ligamentaires, 
  • Diagnostiques d’exclusion. 
PROTOCOLES DE TRAITEMENT MEMBRE INFERIEUR 
  • Entorse cheville aigue, 
  • Entorse genou aigue, 
  • Coxarthrose, Pubalgie, Tendinopathie 
PROTOCOLES DE TRAITEMENT MEMBRE SUPERIEUR 
  • Tendinopathie d’épaule, Subluxation gléno-humérale, Tendinopathie coude, Traumatisme du poignet

JOUR 7

C2
Mise en place la normalisation et compréhension biomécanique.
  • Application thérapeutique et rapport avec le système neurovégétatif
C0/C1/C2 DITE OAA
  • Abord de la sphère crânienne, principes fondamentaux et diagnostiques d’exclusions strictes.
  • Mise en place de la normalisation et apprentissage d’une gestuelle précise sans mise en contrainte (un accent sera mis tout particulièrement sur cette zone de part la difficulté gestuelle et la présence d’éléments anatomiques vitaux)
  • La névralgie d’arnold, vertiges
  • Rapports neurovégétatif.
L’OCCIPUT
  • Relation avec la sphère crânienne, aspect végétatif
  • Occiput antérieur et postérieur
LES CERVICALES MOYENNES
  • En rotation, en inclinaison, en translation

JOUR 8


TM. STRUCTURELLE

2000€ 
  • 8 jours
  • Acompte 590 €
  •    3 stagES de 470€