Les procédures de ténodèse latérale augmentent les pressions du compartiment latéral plus que la reconstruction du ligament antérolatéral, lorsqu'elles sont effectuées en combinaison avec la reconstruction du LCA : une étude biomécanique pilote

May 14 / Benjamin FRAISSE
Après une reconstruction du ligament croisé antérieur (ACLR), environ 90 % des patients retrouvent une fonction normale ou quasi normale du genou. Cependant, 11 à 30 % d'entre eux présentent toujours une laxité rotatoire antérolatérale récurrente et persistante, avec un risque de récidive. Cette question non résolue a conduit à un regain d'intérêt pour les structures antérolatérales extra-articulaires, telles que le ligament antérolatéral (ALL), la bandelette iliotibiale (ITB), la capsule antérolatérale et les fibres de Kaplan (FK), suggérant qu'une blessure antérolatérale non traitée