Schémas de course des matchs de football LaLiga avant et après la suspension de la compétition en raison du COVID-19

Jun 23 / Arnaud BRUCHARD
Au cours du printemps 2020, l'apparition du coronavirus (COVID-19) a entraîné la suspension des compétitions sportives dans le monde entier, leur suspension étant l'une des nombreuses mesures prises par la plupart des pays pour réduire la propagation du virus. La suspension des compétitions sportives s'est accompagnée du verrouillage des territoires et du confinement à domicile. Dans le cadre de mon activité auprès des clubs élites de football et de joueurs professionnels, j’ai été confronté avec mon équipe 11Leader, comme tous les clubs, au problème de gestion de l’entraînement à distance durant le confinement. Face à cette situation sans précédent, il a fallu réfléchir à la planification du travail sans savoir combien de temps cela allait durer. Personne n’était préparé à cela. Il est facile a postériori de critiquer, mais selon moi, aucun staff n'est à blâmer, par le constat du niveau des performances post-lockdown. Bien au contraire, félicitons les staffs qui ont su réagir et s'adapter pour proposer le meilleur accompagnement possible. Néanmoins le nombre de blessures restera un sujet à analyses. 
Il faut savoir analyser les résultats de cette période pour pouvoir bien mieux réagir à une potentielle autre période à venir, et tirer des enseignements . Les Espagnols ont étudié de près les données de course avant et après le lockdown pour justement avoir des éléments de réflexion. En Espagne, la première vague de COVID-19 a eu lieu en mars 2020 et les autorités sanitaires nationales ont mis en place un confinement sévère qui a entraîné le confinement à domicile à partir du 14 mars. Au début, le confinement a été fixé pour une durée de deux semaines et les athlètes professionnels et d'élite ont lutté pour maintenir leur condition physique en s'entraînant à domicile, car ils pensaient que les compétitions sportives reprendraient dès la fin du confinement. Cependant, au final, le confinement à domicile a duré 8 semaines et les athlètes ont dû effectuer des formes multiples et innovantes d'entraînement à domicile pour tenter d'atténuer les effets de désentraînement du confinement sur leur condition physique. Dans le football professionnel espagnol, les joueurs ont essayé de conserver leurs habitudes d'entraînement à leur domicile, en suivant des programmes individualisés fournis par staff technico-médical. Les programmes d'entraînement comprenaient principalement des activités basées sur la force avec des charges corporelles, des activités de proprioception, des exercices réalisés avec des déplacements à faible amplitude et quelques exercices basés sur l'endurance comme la course sur un tapis roulant ou le cyclisme sur un vélo d’appartement. Chaque équipe avait ses programmes, ce qui peut créer une forme de biais à cette étude mais l'idée des auteurs était de rester sur de l'observationnel des matchs officiels post-lockdown. Malgré l'effort du staff des équipes, l'inclusion d'actions de course à haute intensité dépendait des conditions de confinement à domicile de chaque joueur. Pour cette raison, l'exécution de déplacements spécifiques au football, tels que les accélérations/décélérations, les sprints et les changements de direction, était difficile à réaliser à domicile pour la plupart des joueurs. Plus précisément, pour la première division de football professionnel en Espagne (LaLiga), une période de réentraînement de 4 semaines a été établie après le lockdown, puis la compétition a repris le 8 juin 2020 et les 11 matchs restants pour terminer le championnat ont été achevés avec succès. La nécessité d'étudier l'effet du lockdown sur la performance dans le football a été suggérée en analysant les modèles d'activité de course et les statistiques de jeu dans les matchs joués après la reprise de la compétition. L'objectif de cet article de Brito de Souza et al. que je vous propose ici en synthèse, était de fournir une analyse comparative de la performance de course en match dans les équipes qui participent à LaLiga avant et après le confinement dû à COVID-19.

MÉTHODE

  • Analyse descriptive et comparative de la performance de course en match de toutes les équipes concourant dans LaLiga lors des saisons 2018-2019 et 2019-2020. 
  • 530 et 550 joueurs observés en 2018-19 et 2019-20. 342 joueurs ont joué les 2 saisons.
  • Pour aider à déterminer l'effet du lockdown dans la performance de course au football, une comparaison par paire des modèles de course a été effectuée entre ces deux saisons. La saison 2018-2019 a été établie comme une saison " témoin " tandis que la saison 2019-2020 a été considérée comme la saison " expérimentale " car elle a impliqué une compétition normale pendant 27 matchs, une suspension pendant 12 semaines et une reprise pour terminer les 11 rencontres restantes.
  • L'analyse comprend la distance moyenne de course par match pour chacun des 38 jours de match, soit un total de 560 matchs analysés (c'est-à-dire 380 matchs par saison). Les données ont été obtenues auprès de LaLiga, qui a autorisé l'utilisation des variables incluses dans cette enquête. Les données ont été extraites par un système de suivi multicaméra valide et fiable et un logiciel associé qui mesure la distance de course des joueurs au total et à différentes vitesses (c'est-à-dire en dessous de 14,0 km/h, entre 14,0 et 20,9 km/h, entre et 21,0 et 23,9 km/h et au-dessus de 24,0 km/h). Le nombre d'actions de course au-dessus de 24,0 km/h a également été obtenu dans chaque match pour évaluer le nombre de sprints effectués.

RÉSULTATS

  • Pas d'effet principal de la saison ou de l'interaction saison × jour de match sur la distance totale de course par match, à toutes les vitesses (< 14,0 km/h,  entre 21,0 et 23,9 km/h et  ≥ 24,0 km/h et le nombre de sprints effectués à ≥ 24,0 km/h) sauf entre 14,0 et 20,9 km/h (l'analyse révélant des distances plus faibles dans la saison 2019- 2020 par rapport à la saison 2018-2019).
  • Le nombre de remplacements était plus élevé dans toutes les comparaisons par paires entre la saison 2018-2019 par rapport à la saison 2019- 2020.
  • La durée du match était plus élevée du jour de match 28 au jour de match 38 de la saison 2019-2020 par rapport à la saison précédente, tandis que la durée du match était plus élevée du jour de match 28 au jour de match 38 par rapport au jour de match 27 au sein de la saison 2019-2020.
  • Dans la sous-analyse des 11 derniers jours de match de chaque saison, la distance totale de course et la distance à < 14,0 km/h étaient plus élevées dans la saison 2019-2020 par rapport à la saison 2018-2019
  • Il n'y avait pas d'autres différences entre les saisons dans les autres variables de performance de course lors des 11 derniers jours de match des saisons étudiées.

DISCUSSION

Cette analyse révèle que, malgré le lockdown imposé par les autorités sanitaires espagnoles au cours du printemps 2020 pour contrôler la première vague de la pandémie de COVID-19, la performance de course des équipes de football professionnel de LaLiga a été bien préservée après la reprise de la compétition, qui a eu lieu après 12 semaines de suspension de la compétition. Ce maintien de la performance de course globale pendant le match était évident lors de la comparaison des données de la saison perturbée par la pandémie (2019-2020) à une saison témoin (2018-2019), car les performances de course dans tous les seuils de vitesse -à l'exception de certains jours de match dans la distance parcourue entre 14,0-20,9 km/h ont été maintenues, voire augmentées. La sous-analyse des 11 derniers matches a révélé que la distance totale de course et la distance parcourue à faible vitesse (c'est-à-dire < 14 km/h) ont augmenté au cours de la saison 2019-2020 par rapport à la saison précédente. Cette augmentation de la distance de course totale et de la distance parcourue à faible vitesse de course a probablement été facilitée par la durée plus longue des matchs et la possibilité d'atteindre jusqu'à cinq remplacements par match. Il est intéressant de noter que la distance de course à plus de 21 km/h, qui représente les actions de course les plus associées à la performance du football, en particulier lorsqu'il est en possession ballon, ont été bien préservés dans le 2019- 2020 par rapport à la saison contrôle. Collectivement, toutes ces informations suggèrent que la performance de course à haute intensité des équipes de football professionnel de LaLiga, a été maintenue après la reprise de la compétition dans les saisons 2019-2020 malgré la suspension de la compétition pendant 14 semaines, dont 8 semaines de confinement sévère à domicile.

Tout d'abord,

  • une période de réentraînement d'au moins 4 semaines a été fixée entre la fin du confinement à domicile et le premier match de compétition. Pendant cette période, les équipes professionnelles ont préparé leur retour au jeu en suivant les recommandations du Conseil des sports espagnol, en accord avec la Fédération royale espagnole de football (RSFF) et LaLiga, qui ont établi des règlements autorisant :
  • Des routines d'exercices individuels uniquement pendant la première semaine de réentraînement, avec 
  • une inclusion progressive d'exercices en petits groupes jusqu'à la fin des entraînements d'équipe et des routines de simulation de match à 11 pendant les dernières semaines de la période de réentraînement. 


  • Deuxièmement, une période minimale de 72 heures a été fixée entre les matchs car des périodes de récupération plus courtes entre les matchs peuvent entraîner une accumulation de fatigue et de stress et pourraient potentiellement conduire à une incidence plus élevée de blessures.
 La performance de course à haute intensité des équipes de football professionnel de LaLiga, a été maintenue après la reprise de la compétition dans les saisons 2019-2020 malgré la suspension de la compétition pendant 14 semaines, dont 8 semaines de confinement sévère à domicile.

Conclusion

En résumé, les habitudes de course des équipes de football professionnel participant à LaLiga 2019-2020 ont été maintenues lors de la reprise de la compétition après le lockdown dû à la première vague de COVID-19, notamment la distance parcourue à > 21 km/h. Les 11 journées de championnat restantes ont été disputées avec ∼3,5 jours de récupération entre les matchs, mais l'établissement de 4 semaines de réentraînement, l'autorisation d'un maximum de 5 remplacements de joueurs pendant chaque match et l'utilisation obligatoire de pauses de rafraîchissement ont probablement contribué au maintien des performances de course en match, du moins par rapport à celles de la saison précédente. 

L'article

Brito de Souza D, López-Del Campo R, Resta R, Moreno-Perez V and Del Coso J (2021) Running Patterns in LaLiga Before and After Suspension of the Competition Due to COVID-19. Front. Physiol. 12:666593. doi: 10.3389/fphys.2021.666593