La fatigue mentale affecte-elle la performance technique chez le sportif ? Une revue systématique

Oct 29 / Victor OSWALD
La performance technique est définie comme la capacité à performer à un haut niveau de manière efficace et efficiente, et est déterminante dans le résultat sportif. Par exemple, dans des sports de ballon comme le basketball ou le rugby, elle fait référence à la manière avec laquelle les athlètes manipulent le ballon, en faisant des gestes efficaces (c’est-à-dire des passes, des tirs ou des dribbles) et des récupérations au bénéfice de leur équipe. Plus important encore, la performance technique nécessite une prise de décision rapide et précise. Les compétences techniques requises varient en fonction du rôle (offensif ou défensif) et une étude qui néglige les différences entre les rôles et postes des athlètes dans une équipe peut conduire à des résultats non-concluants et/ou à des problèmes méthodologiques. De manière significative, il a été démontré que les performances techniques diminuent souvent dans les derniers instants de la performance sportive, avec une diminution attribuée à la fatigue et aux compétences de prise de décision.
La fatigue est un phénomène complexe et multifactoriel qui se traduit par une diminution de la capacité à effectuer une performance maximale et à l’incapacité d’accomplir une tâche qui était auparavant réalisable dans un délai raisonnable. L’influence de la fatigue sur les performances sportives a principalement été étudiée d’un point de vue métabolique et neuromusculaire (fatigue physique). Cependant, des discussions récentes sur le rôle de la fatigue mentale dans la performance sportive ont divergé de ce facteur commun de « fatigue physique ».

La fatigue mentale est un état psychobiologique causé par une durée prolongée d’activité cognitive, qui se caractérise par des sentiments de « fatigue » et de « manque d’énergie ». La fatigue mentale altère les performances cognitives, qui elles-mêmes sont liées à une altération des fonctions exécutives. Il a été suggéré que les fonctions exécutives sont fortement liées aux performances techniques.