BLESSURES DANS LE FOOTBALL ALLEMAND

Oct 16


Le British Journal of Sport Medicine (BJSM) a publié le 27 Septembre dernier un article de Klein et al. présentant 9 mécanismes lésionnels typiques dans le championnat de football professionnel allemand. 

Cet article vous est traduit et synthétisé : 
Pour prévenir les blessures, une description précise du mécanisme lésionnel peut être utile. Ainsi, le but de cette étude était d'analyser par vidéo les blessures modérées et graves survenues en Bundesliga allemande (BL) et en Bundesliga 2 (BL2). 
Comment les auteurs ont-ils procédé ? 
Les auteurs ont recherché toutes les blessures de match modérées et graves (>7 jours d'arrêt de jeu) survenues pendant trois saisons consécutives 2014/15, 15/16 et 16/17. Deux chercheurs ont ensuite évalué indépendamment les blessures en fonction de la situation de jeu, le comportement des joueurs et des adversaires, la décision de l'arbitre et les mécanismes de blessure. 
Qu’ont-ils trouvé ? 
Sur les 857 blessures modérées et graves survenues pendant la période d'observation, 345 (40,3 %) mécanismes lésionnels ont pu être clairement identifiées et ont donc été inclus dans l'étude. La plupart des blessures identifiées concernaient : 
  • Genou (24,3 %) 
  • Cuisse (23,5%) 
  • Cheville (19,1%) 
  • Epaule (8,4%) 
  • Tête (7,8%) 
Les blessures à la tête survenaient significativement plus souvent lors de contacts directs, alors que les blessures à la cuisse survenaient significativement plus souvent lors de mécanismes sans contact (p<0,001). Plus de 70 % de toutes les blessures par contact n'étaient pas associées à un jeu irrégulier. La figure 1 le montre bien.
En ce qui concerne le contexte général des blessures, neuf mécanismes lésionnels typiques ont été identifiés pour les blessures modérées et graves, et sont détaillés ci-dessous : 
Tableau 3 : Illustration de 9 mécanismes lésionnels typiques dans le football professionnel masculin