L'effet de la fatigue physique sur les performances des joueurs de football : Une revue systématique

Oct 7 / Morgan Monge
Cette revue systématique a pour but d’analyser, décrire et discuter l’effet de la fatigue sur la performance des joueurs de football. Les articles recueillis sont issus de la base de données de Pubmed, Web of Science et Sportdiscus et datant d’avant le 03 Octobre 2020 suivant les directives PRISMA. 
Au total 12 articles sélectionnés répondaient aux critères d’inclusions :  
  • Des joueurs de football en bonne santé de tout âge, niveau de compétition et de sexe
  • Avoir un recueil des performances cognitives, techniques, physiques et tactiques des joueurs 
  • Données de conditions en pré et post fatigue physique
  • Aucune restriction à la conception de l’étude
  • Être exposés à de la fatigue physique
Les résultats sont divisés sous quatre sections 
  • Cognitive
  • Technique
  • Physique
  • Tactiques
Avis du pôle scientifique de Kinesport
Pastille orange
Cette revue systématique est un article à risque de biais modéré. La grille de qualité utilisée par les auteurs est ancienne et n’est pas adaptée au design de chaque article inclus. De plus, les designs des articles inclus ne sont pas mentionnés dans la revue. Par conséquent, l’évaluation de la qualité méthodologique des articles inclus dans la revue ne semble pas optimale, ne permettant pas de connaitre le risque de biais introduits dans chaque article analysé et donc de savoir quels résultats prendre en compte pour répondre à la question de départ.
Les études sur la performance cognitive ont montré des résultats divergents voir variant selon la tâche cognitive demandée et le protocole physique utilisé. En ce qui concerne la performance technique, les effets négatifs de la fatigue physique ont été identifié sur les aspects techniques de la passe, du dribble et du coup de pied. Quant à la performance physique, les études ont montré une réduction de la capacité de sprint et des distances parcourues à haute vitesse. Enfin, la seule étude qui a analysé la performance tactique sur le terrain a montré une augmentation du comportement tactique collectif de l'équipe, mais n'a pas inclus l'analyse des actions tactiques individuelles des joueurs.
En résumé, les résultats des études analysées montrent que l'effet de la fatigue physique sur les performances cognitives n'est pas concluant et que les performances techniques et physiques sont affectées négativement. En ce qui concerne la performance tactique, la littérature actuelle manque d'informations sur ce sujet.

Introduction

Le football est un jeu de coopération et d'opposition entre les joueurs et les équipes, qui se traduit par une dynamique complexe et imprévisible. Ainsi, le positionnement et l'action des joueurs sur le terrain de jeu dépendent de l'organisation des coéquipiers, des adversaires et des informations disponibles dans l'environnement, qui sont présentées de manière dynamique et tout au long du jeu. Ainsi, les différentes situations et contextes de jeu exigent des joueurs des comportements spécifiques et un grand nombre de prises de décision, afin de résoudre les problèmes rencontrés au cours du jeu.
Dans ce contexte, pour le maintien de la performance sportive, des compétences tactiques, techniques, physiques et cognitives bien développées sont de plus en plus exigées des joueurs. De plus, le calendrier de compétition des équipes de football au fil des saisons présente une forte charge d'entraînement et de matchs. Par exemple, certaines équipes jouent plusieurs matchs avec une période de récupération minimale entre les matchs successifs, en plus d'intercaler ces matchs avec des sections d'entraînement et de longs voyages. Ainsi, si le contrôle de la charge n'est pas bien effectué, cela peut affecter les performances, avoir un impact sur la qualité du jeu et augmenter significativement le nombre de blessures.

Lors des matchs officiels et des entraînements, les joueurs sont exposés à des exigences physiques variées, notamment des courses, des sauts, des sprints, des accélérations, des décélérations et des changements constants de direction, ce qui entraîne des altérations physiologiques. De même, les joueurs doivent fournir un effort cognitif important pour maintenir des niveaux d'attention élevés, anticiper les actions des adversaires et prendre des décisions dans un espace et un temps restreint, combinés à la pression constante de l'environnement (par exemple les situations de jeu, les adversaires, les supporters, etc.) Une conséquence de ces exigences est : la fatigue, une sensation de fatigue et de faiblesse, ou l'incapacité à maintenir la force requise ou attendue pendant et après l'exercice, qui est induite par des phénomènes multifactoriels.
La fatigue survient lorsque le degré d'effort dépasse la capacité du joueur à supporter la tâche. Dans le football, les joueurs ressentent temporairement de la fatigue pendant le jeu et vers la fin des matchs. Par conséquent, la fatigue a été considérée comme un facteur potentiel influençant la performance des joueurs de football. Au cours des dernières années, la fatigue a été étudiée d'un point de vue physique et physiologique. Par la suite et d'un point de vue pratique, la fatigue physique aiguë se caractérise par des changements dans l'organisme se traduisant par des modifications neuromusculaires et des réponses métaboliques et psychométriques.
L'exercice physique provoque des lésions micro cellulaires dans le tissu musculaire. Ainsi, lorsqu'une personne est physiquement fatiguée, le processus de récupération musculaire est altéré, ce qui entraîne une diminution de l'efficacité du recrutement des fibres musculaires qui contrôlent le mouvement, en plus d'augmenter la probabilité de blessures. Ainsi, plus le joueur est épuisé physiquement, plus il a besoin d'ajuster ses mouvements et moins ces actions ont tendance à être de qualité pendant le jeu, car la fatigue physique aiguë provoque des changements neurophysiologiques qui affectent le système nerveux central et altèrent les mouvements sur le plan moteur et physique. Compte tenu de ces changements, les chercheurs ont identifié que la fatigue physique entraîne une diminution de la fréquence des mouvements tels que les accélérations et les sprints, une diminution de la distance parcourue et de la vitesse des actions, une réduction de l'efficacité des passes et des tirs, et une augmentation de l'incidence des buts dans les dernières minutes d'un match.
Sur cette base, les études sur la fatigue physique aiguë, en particulier dans le contexte du football, attribuent à celle-ci des effets négatifs sur les performances physiques et techniques. En ce qui concerne les aspects cognitifs et tactiques, il a été affirmé que peu de chercheurs ont prêté attention à ces aspects, même si la performance des joueurs est conçue sur la base de l'interaction d'éléments cognitifs, techniques, physiques et tactiques. En outre, les limites de l'évaluation des performances des joueurs pourraient contribuer à des conclusions erronées et à des difficultés d'application des résultats en termes pratiques. Par conséquent, la compréhension des effets de la fatigue physique sur la performance des joueurs du point de vue cognitif, technique, physique et tactique est nécessaire pour le développement de stratégies qui peuvent aider les joueurs à faire face à cette condition pendant un match, ainsi que pour réduire la susceptibilité des joueurs aux blessures.
Sur cette base, les études sur la fatigue physique aiguë, en particulier dans le contexte du football, attribuent des effets négatifs sur les performances physiques et techniques. En ce qui concerne les aspects cognitifs et tactiques, il a été affirmé que peu de chercheurs ont prêté attention à ces aspects, même si la performance des joueurs est conçue sur la base de l'interaction d'éléments cognitifs, techniques, physiques et tactiques. En outre, les limites de l'évaluation des performances des joueurs pourraient contribuer à des conclusions erronées et à des difficultés d'application des résultats en termes pratiques. Par conséquent, la compréhension des effets de la fatigue physique sur la performance des joueurs du point de vue cognitif, technique, physique et tactique est nécessaire pour le développement de stratégies qui peuvent aider les joueurs à faire face à cette condition pendant un match, ainsi que pour réduire la susceptibilité des joueurs aux blessures.
Compte tenu de la pertinence de ce sujet, l'objectif de cet article est d'examiner systématiquement les études disponibles dans la littérature, afin de vérifier l'effet de la fatigue physique sur la performance sportive des joueurs de football. En faisant cela, nous espérons fournir des informations pour comprendre la performance individuelle et collective des joueurs soumis à la fatigue physique, en plus d'identifier les possibilités de recherches et d'interventions futures, en considérant la fatigue physique comme un facteur de conditionnement de la performance cognitive, technique, physique et tactique des joueurs de football.

Matériel et méthodes

Cette revue systématique a été réalisée selon les recommandations de la méthode PRISMA-(Preferred Reporting Items for Systematic Reviews and Meta-Analyzes). Le protocole a été enregistré auprès de l'International Platform of Registered Systematic Review and Meta-Analysis Protocols.