Retour au jeu dans les douleurs chroniques à l'aine liée aux adducteurs (LARGP) : Une étude Delphi, parmi des experts.

Feb 25 / Jose Judez-Ruiz
La douleur à l'aine représente un énorme défi pour tous ceux qui sont impliqués dans le diagnostic, la rééducation et la préparation physique des athlètes à tous les niveaux en raison de l'anatomie complexe de la région de l'aine et de la mauvaise compréhension des mécanismes qui prédisposent l'athlète aux blessures. Des études dans les sports professionnels ont montré que les blessures à l'aine étaient la quatrième blessure la plus courante dans le football et la troisième blessure la plus courante dans le football australien ; il a également montré une prévalence élevée au hockey sur glace et au rugby. La douleur à l'aine liée aux adducteurs de longue date (LARGP) est une affection clinique persistante d'apparition progressive ou soudaine caractérisée par une sensibilité des adducteurs et une douleur lors des tests d'adduction avec résistance. Il s'agit d'une plainte fréquente chez les athlètes impliqués dans des sports multidirectionnels qui nécessitent changement de direction (COD), le sprint à grande vitesse et les coups de pied. 
Conformément au Strategic Assessment of Risk and Risk Tolerance (StARRT), la prise de décision pour le retour au jeu (RTP) est un processus complexe basé sur l'évaluation des risques pour la santé et l'activité, mais elle est également influencée la modification des facteurs de risque. La combinaison d'informations d'un point de vue bio-psycho-social peut aider à prendre des décisions optimales dans le RTP. 

Jusqu'à présent, aucune étude n'a précisé quels critères devraient être évalués par les cliniciens pour permettre à un athlète souffrant « LARGP » un RTP rapide et complet. Les objectifs de cette étude Delphi étaient de parvenir à un accord entre experts, basé sur l'opinion et l'expérience pratique, et de suggérer des critères potentiels qui pourraient être pris en considération par les cliniciens dans le processus de prise de décision RTP chez les athlètes souffrant de LARGP.

Méthodes

Le Delphi est un groupe d´animation technique qui cherche à obtenir un consensus sur l'avis des « experts » à travers une série de questionnaires structurés communément appelés « rounds ». Le Delphi est donc un processus interactif en plusieurs étapes conçu pour combiner l'opinion en consensus de groupe. Le questionnaire initial peut également recueillir des commentaires qualitatifs qui sont restitués aux participants sous une forme quantitative par le biais d'un second questionnaire. Cette méthode scientifique a été efficacement utilisée dans la recherche en médecine du sport. L'ensemble du processus a duré de février 2020 à juillet 2020. Au total, 3 tours ont été effectués à l'aide de la plateforme https://www.google.com/intl/it/forms/about/.

Comité d'organisation

Le Delphi a été créé par un comité directeur de 5 membres composé de quatre physiothérapeutes du sport et d'un médecin du sport, tous issus de la recherche clinique et du sport d'élite.

Groupe d'experts et procédure

Conformément aux études Delphi précédemment publiées, pour être considérées comme éligibles, pour participer à l'étude, seuls les praticiens de la santé répondant aux critères d'inclusion suivants ont été jugés éligibles : 2 ou plusieurs publications évaluées par des pairs dans le domaine de la douleur à l'aine chez les athlètes ; expérience en méthodologie scientifique et / ou expert clinique et membre désigné du comité d'organisation de la conférence et ; suivre les preuves pour guider leurs décisions cliniques et connaissance suffisante de langue anglais.

Selon la « méthode boule de neige », chaque expert contacté pouvait, à son tour, inviter 3 experts supplémentaires soumis ensuite à des critères d'inclusion. Les experts ont été contactés (26 directement invités, 14 autres suggérés par des experts ; n = 40) par e-mail et on leur a demandé d'accepter de participer à l'étude et des informations sur l'objectif et la méthodologie de l'étude ont été fournies. Les participants ont eu 1 mois pour remplir le questionnaire à chaque tour.

Tour 1

Le tour 1 était le seul tour préparé avant le début de l'étude car chaque tour suivant dépendait des réponses du précédent. Une explication écrite de la procédure expérimentale a été fournie à chaque individu ; cela comprenait les objectifs de l'étude, les procédures expérimentales à utiliser et une explication claire de l'utilisation de la définition de LARGP et de l'utilisation de la définition de RTP. Les individus ont ensuite fourni un consentement écrit et éclairé avant de participer à l'étude.

 Le premier tour était divisé en 2 parties. La première a enquêté sur les caractéristiques « démographiques » des participants. (Tableau 1 ).
La deuxième partie comprenait 38 questions réparties en 9 sections différentes (palpation, flexibilité, force, mesures des résultats rapportés par les patients (PROM), imagerie, contrôle intersegmentaire, tests de performance, compétences spécifiques au sport, charge d'entraînement). Toutes les sections ont été sélectionnées sur la base de la littérature, dans le but d'enquêter sur l'évaluation clinique de chaque chercheur dans l'évaluation du RTP. Au cours du premier tour, des questions fermées et ouvertes ont été utilisées. Conformément à Joyner et al., les réponses à chaque question ouverte ont été divisées en catégories. Afin de réduire le biais de catégorisation, les réponses ont été codées indépendamment par 2 chercheurs différents (MZ et MC) et comparées uniquement à la fin pour discuter de la catégorisation finale. Les 3 catégories avec le consensus le plus élevé ont ensuite été incluses dans le second tour et soumises à d'autres chercheurs.

Tour 2

Au début du deuxième tour, les catégories qui ont atteint la valeur seuil ont été répertoriées et l'objectif de l'étude a été expliqué à nouveau. Le questionnaire du cycle 2 n'a enquêté que sur les catégories qui ont atteint la valeur seuil. La première question de chaque section demandait si le chercheur considérait ou non la catégorie concernée comme un critère RTP. Les questions suivantes ont été formulées sur la base de la réponse donnée dans le questionnaire du premier tour, des commentaires et des suggestions afin d'approfondir les détails entourant chacune des catégories.

Tour 3

Le questionnaire du cycle 3 n'a enquêté que sur les réponses qui ont atteint la valeur seuil au cycle 2. Pour tous les items ayant atteint la valeur seuil au tour 2, les chercheurs ont été invités à exprimer leur degré de consensus en utilisant l'échelle de Likert avec des valeurs de 1 à 5 (Fortement en désaccord, En désaccord, Neutre, D'accord, Fortement d’accord).
À la fin, les participants ont eu l'occasion de partager leurs commentaires sur l'ensemble du processus Delphi.

L'analyse des données

Les données de tous les tours Delphi ont été collectées à l'aide de formulaires en ligne de Google et extraites vers IBM SPSS V.21 pour une analyse statistique. Deux des membres du comité de pilotage ont effectué des analyses de contenu de manière indépendante et un troisième enquêteur a été consulté chaque fois qu'il y avait des désaccords/ambiguïtés autour du marquage, de la catégorisation et de l'interprétation des réponses. Dans les questions fermées (option oui/non ou éléments spécifiques d'une liste à sélectionner), la fréquence a été enregistrée et convertie en pourcentage (%). Pour les questions ouvertes, suivant les recommandations de Côté et al., les données qualitatives ont été codées, répertoriées et comparées. Si les réponses aux analogies atteignaient le seuil ≥ 70 % cet élément/critère particulier a été considéré comme faisant l'objet d'un consensus parmi les experts et a ensuite été retenu et développé lors de cycles ultérieurs. L'analyse de contenu a été utilisée tout au long des cycles 1 et 2. En ce qui concerne le cycle 3, les notes pour chaque élément codé (1 à 5) ont été exprimées sous forme de moyennes avec écart type (SD). Le consensus entre les participants a été mesuré à l'aide du coefficient de variation (CV%) et du pourcentage d'accord (%AGR) le CV% est une mesure de la dispersion et le %AGR a été défini comme le pourcentage de réponses entrant dans les deux premières catégories des 5 échelle de points (d'accord et tout à fait d'accord).

L'accord entre les participants a également été évalué sur tous les éléments à l'aide du coefficient W de Kendall (W) de concordance, une statistique non paramétrique utilisée pour évaluer la force et les changements d'accord entre les évaluateurs. Au tour 3, la note moyenne ≥ 3,5, le CV % ≤ 30 %, le %AGR ≥ 70 % et le W < 0,05 ont été définis comme des exigences concurrentes pour un consensus afin de définir un accord final entre les experts pour le RTP dans le LARGP. La signification statistique a été fixée à p < 0,05.

Résultats

32 experts sur 40 (80%) ont accepté l'invitation à participer à l'étude et le taux de réponse sur les trois tours a été de 100%. Sur les 9 critères différents proposés pour le RTP, un consensus total a été atteint sur la force, les tests de performance, les compétences spécifiques au sport (accord positif) et l'imagerie (accord négatif).

Tour 1

Les sections qui ont atteint un consensus positif au premier tour étaient : la palpation (78 %), la force (97 %), les PROM (72 %), le contrôle intersegmentaire (72 %), les tests de performance (78 %), les compétences spécifiques au sport (87,5 %). L´imagerie a atteint un consensus négatif (75%), cependant, les sections Flexibilité et Charge d'entraînement n'ont atteint aucun consensus. Les éléments des sections qui ont obtenu un consensus négatif ou aucun consensus n'ont pas été ajoutés au tour 2.

Tour 2 

Au tour 2, un consensus positif a été confirmé pour les sections : Force (94 %), Tests de performance (91 %), Compétences spécifiques au sport (91 %). Un consensus négatif a été confirmé pour l'Imagerie (78%). La palpation, les PROM et le contrôle intersegmentaire ont perdu le consensus obtenu au tour 1. Dans la section Force 1 item (1/29) atteint un consensus, dans Performance tests 1 item (1/7) et dans Compétences spécifiques au sport 3 items (3/5). Les pourcentages sont décrits en détail dans le tableau 3 . Par conséquent, un formulaire avec 4 sections et 11 items a été finalisé pour le tour 3.

Tour 3

Le W de Kendall était significatif à 0,03 (p < 0,001). L'accord final du cycle 3 est présenté à la Fig. 1 . Un accord a été établi pour la section Force avec 3 items, la section Tests de performance avec 3 items et la section Compétences spécifiques au sport avec 2 items. Un consensus négatif a été établi pour la section Imagerie.