La réhabilitation basée sur l’exercice réduit la récidive après un épisode aigu d’entorse latérale de cheville : Une revue systématique mise à jour avec méta analyse

Apr 19 / Nicolas Campet
Les entorses de cheville (LAS) font partie des blessures musculo squelettiques les plus courantes dans le sport. Les données actuelles provenant d’études prospectives reportent une incidence cumulée de 11,5 entorses de cheville/1000 expositions et une prévalence de 11,8%. Le ligament talo-fibulaire antérieur (ATFL) est le ligament du complexe articulaire de la cheville le moins tolérant à la charge et est le plus fréquemment atteint.
Le temps moyen de RTP après LAS est compris entre 16 et 24 jours, mais une grande proportion d’athlètes subit des récidives ou d’autres soucis sur le long terme. Les données épidémiologiques sur les LAS récidivantes chez les athlètes montrent un taux entre 12% et 47%, les taux les plus élevés étant retrouvés pour les jeunes joueurs de basketball (47%), volleyball (46%) et football américain (43%).
L’instabilité chronique de cheville (CAI) se caractérise par des LAS récidivantes, des sensations de dérobement et une instabilité perceptible. Il est estimé que plus de 40% des gens développent une CAI, conduisant à terme au développement d’une arthrose précoce.
Une précédente revue systématique de 2017, incluant 7 essais contrôlés randomisés (RCTs) a montré une réduction du risque de récidive sur une période de 12 mois après une thérapie basée sur l’exercice mais sans pouvoir faire de recommandations sur un contenu et un volume d’exercices optimaux. L’amplitude de l’effet concernant les études les plus qualitatives étant également réduit dans cette revue.
Avis du pôle scientifique de Kinesport
Pastille verte
Cette méta-analyse est un article à faible risque de biais, tous les critères méthodologiques majeurs sont respectés permettant de limiter et contrôler au mieux les biais dans leur étude.
Depuis 2017, de nouvelles études ont été publiées, les guidelines montrant l’importance de quantifier à la fois les déficits mécaniques et sensorimoteurs.
Il apparait important de proposer une mise à jour sur le management des LAS aigues ainsi que sur les résultats cliniques et auto déclarés du patient, en mesurant objectivement la qualité des interventions et en analysant de façon quantitative l’effet du volume d’entrainement sur la récidive, grâce à l’utilisation du i-CONTENT tool (international Consensus On Therapeutic Exercise aNd Training tool).

Les questions de recherche sont les suivantes :
  1. La rééducation basée sur l'exercice réduit-elle la récidive suite à une entorse latérale aiguë de la cheville ?
  2. L'efficacité de la rééducation est-elle influencée par la qualité thérapeutique, le contenu et le volume de l'exercice ?

Méthode

 Sélection et stratégie de recherche

Les articles inclus dans cette revue systémat