Facteurs de risque anatomiques d’entorse latérale de cheville chez les adolescents sportifs : une étude de cohorte prospective

Nov 30 / Victor OSWALD
Les entorses latérales de cheville (Lateral Ankle Sprains - LAS) sont les blessures musculosquelettiques les plus fréquentes, représentant environ 10 à 30% de toutes les blessures sportives. Elles peuvent avoir des conséquences importantes pour le sportif blessé en termes de coût de traitement et de temps d’arrêt sportif. Cette blessure est généralement vue comme transitoire mais elle peut entraîner des symptômes à long terme qui conduisent à une instabilité chronique de cheville. Les sports entraînant le plus d’entorses de cheville sont ceux qui impliquent de la course, des changements de directions et des sauts. Les entorses de cheville se produisent en général lors du passage d’une position en décharge vers une position en charge. L’inversion et la flexion plantaire de cheville sont les mécanismes lésionnels les plus fréquents pour le ligament collatéral latéral.

Identifier les facteurs de risque de LAS est une priorité pour réduire le risque de LAS chez les sportifs. Des études ont suggéré plusieurs facteurs de risque extrinsèques et intrinsèques de LAS. Les principaux facteurs de risque extrinsèques sont le contact direct avec un adversaire, un échauffement inadéquat, le type de chaussures et le fait de jouer sur gazon synthétique. Les facteurs de risque intrinsèques potentiels sont l'âge, l'altération de la cinématique de la marche et de la stabilité posturale, la diminution de la mobilité de la cheville (ROM), la diminution de la force et de la proprioception, le temps de réaction musculaire, les antécédents d’entorses de cheville, l'indice de masse c