Neurosciences en physiothérapie orthopédique : Neuroplasticité fondamentale appliquée à une lésion du ligament croisé antérieur

Feb 1 / Dustin GROOMS
Voici un premier post de notre série collaborative entre l’équipe scientifique de Kinesport et le Dr Dustin Grooms, directeur du Neuromuscular Biomechanics and Health Assessment Lab (@NMBHAL_Lab) et directeur associé de l'Ohio Musculoskeletal and Neurological Institute à l'Université de l'Ohio aux États-Unis. Après une introduction générale présentant les travaux de Dustin Grooms, ce post présente la neuroplasticité fondamentale associée à une lésion du ligament croisé antérieur.

Le système nerveux est plastique

Il n’est pas rare que les physiothérapeutes, les entraîneurs sportifs, les entraîneurs de « performance humaine » et les médecins orthopédistes trouvent surprenant qu’une blessure musculo-squelettique puisse induire des changements dans la fonction et la structure du système nerveux central. Cela est dû, en partie, au fait de considérer les affections orthopédiques comme de simples pathologies de la structure et de la fonction biomécanique. La conceptualisation d'une lésion musculaire ou d'une entorse ligamentaire comme une perturbation ou une instabilité du système musculosque