Développement d’un protocole optimisé de traitement kinésithérapique pour la tendinopathie latérale du coude : une étude de consensus utilisant la technique du groupe nominal en ligne

Jan 22 / NICOLAS CAMPET
La tendinopathie latérale du coude (LET), aussi appelée tennis elbow, est une pathologie douloureuse touchant les tendons extenseurs du coude. La prévalence est de 1,1% à 1,3% dans la population générale, affectant généralement des patients d’âge moyen. La plupart du temps, cette douleur se résout d’elle-même dans l’année, même sans traitement particulier, mais 1/3 des patients montrent des symptômes persistants malgré l’accès aux soins. Il n’existe pas de guidelines de traitement clairement établies et les kinésithérapeutes proposent actuellement à leurs patients un large panel de traitements incluant des conseils, des exercices, de la thérapie manuelle, de l’acupuncture, de l’électrothérapie, du taping et des orthèses. Avec de grandes variations en pratique et avec, pour certaines techniques, un manque évident de preuves de leur efficacité, il apparait nécessaire de mettre en place un protocole optimal de traitement, prouvé par la science, afin d’améliorer les résultats cliniques des traitements de la LET.
Par exemple pour les exercices donnés aux patients, il s’agira de définir le type d’exercices à inclure, le bon dosage de ces exercices et il sera intéressant de savoir s’ils doivent être réalisés sans aucune douleur ou bien avec une douleur provoquée.

Cette étude décrit le développement d’un protocole de kinésithérapie optimisé pour traiter les patients atteints de LET, en utilisant une approche consensuelle, qui combine les informations de revues précédentes s’appuyant sur les meilleures preuves disponibles actuellement et les perspectives pour les différentes parties prenantes, aussi bien pour ceux qui prodigueront les soins que pour ceux qui en bénéficieront.

METHODE

La technique du groupe nominal (NGT) est un processus de groupe impliquant l'identification d’un sujet, la production de solution, et la prise de décision. Elle peut être utilisée dans des groupes de différentes tailles, qui veulent prendre leur décision rapidement, par exemple par un vote, mais qui veulent la prise en compte des opinions de chacun (par opposition au vote traditionnel, où seul le plus grand groupe est considéré). Pendant la réunion, chaque participant note donc son opinion en réponse au sujet évoqué, et les idées sont ensuite exposés au groupe. Il y a donc possibilité de discuter ces idées dans le but d’améliorer la compréhension des perspectives de chacun, de clarifier les définitions, avant de voter anonymement sur les idées à inclure dans le consensus final. Si les votes finaux sont non concluants, le processus peut être répété jusqu’à l’établissement d’une décision finale.