SCIENCES ET KINÉSITHÉRAPIE

La gestion du raisonnement clinique est un moyen professionnel qui nécessite de l'application, des connaissances et de la logique. 

EXPERT EN KINÉ DU SPORT

La qualité d’expert peut être jugée à sa capacité à justifier ses choix, par son niveau de justification. 
Le déroulement qui conduit l'analyse longitudinale du premier contact avec le sportif jusqu'à l'identification finale de la pathologie puis de la décision des modalités de prise en charge en kinésithérapie est complexe. Il fait appel encore trop souvent à l'intuitif, propre à chaque praticien. La capacité de prendre des décisions cliniques sûres et précises est pourtant le fondement d’un professionnel de santé compétent. Par la pratique basée sur les preuves (Evidence-Based Practice EBP) qui se développe, l'utilisation d'outils tels que des scores cliniques et/ou de guidelines évolue. Cependant ces outils sont parfois peu soutenus par les consensus, parfois arbitraires, souvent biaisés, et il est nécessaire de comprendre comment sont conçus ces outils et d'évaluer si les recommandations sont en adéquation avec la pratique clinique. Enfin les approches Practice-Based Evidence sont d'une valeur sous estimée. KINESPORT dans sa démarche de raisonnement clinique base le triage des évidences (ressources externes) à l'équilibre de ces deux notions fondamentales que sont l'EBP et le PBE. Nous avons développé le concept de pratique factuelle intégrée. 

EBP ET PBE: UNE ASSOCIATION COMPLÉMENTAIRE

L’EBP et la PBE sont deux paradigmes différents qui intègrent la notion de Pratique. Cette dernière est néanmoins intégrée différemment : c’est ce qui justifie leur association complémentaire. En effet, dans le cadre de l’EBP, la pratique est présente dans la décision thérapeutique et l’application des preuves factuelles à une situation donnée tandis que la PBE correspond à une méthodologie de genèse de preuve basée sur la pratique. Cette dernière s’inscrit par ailleurs dans la volonté de rapprocher chercheurs et praticiens permettant au clinicien d’agir en tant qu’utilisateur et générateur de preuves. 

PRATIQUE FACTUELLE INTÉGRÉE

En physiothérapie, nous devons prendre des décisions thérapeutiques, lesquelles font appel à une prise d’informations, une analyse ainsi que des actions et/ou gestes thérapeutiques. Nous justifions ces prises de décision par des preuves, une démarche apportée principalement par l’Evidence-Based Practice. Lesquelles preuves peuvent être issues de la recherche (Researched-Based Evidence) et/ou de la pratique (Practiced-Based Evidence). Par ailleurs, nous appliquons nos choix thérapeutiques à une situation donnée plaçant le patient, son contexte bio-psycho-social et la relation de soin au cœur du processus de prise de décision. Chaque phase de ce processus fait appel à l’apprentissage et/ou l’expérience permettant le développement du praticien vers les qualités pratiques et théoriques de l’expert. 
La quête de l’expertise pourrait ainsi être une démarche optimale pour le kinésithérapeute du sport.